Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du septembre, 2021

Ohigan

Cette jolie fleur rouge, appelée higanbana , fleurit pendant la période de Ohigan, d'où son nom.  Ohigan est une fête bouddhiste en souvenir des morts, comme O-bon.  C'est une période de sept jours au cours de laquelle les gens se rendent sur les tombes de leurs ancêtres et célèbrent un office pour leurs âmes. C'est une cérémonie bouddhiste très importante. Il y en a une au printemps et une à l'automne. On fait venir un bonze à domicile pour réciter un sutra devant le butsudan familial. Le jour et la nuit étant de durée égale autour de l'équinoxe d'automne (environ 23 septembre), c'est autour de cette date qu'est fixée la semaine appelée Aki-no-Ohigan (Ohigan d'automne). Autrefois, dans le monde bouddhiste, on pensait qu'à l'Ouest, se trouvait le Paradis de la Terre Pure, un monde de paix, sans souffrance. Aux équinoxes, le soleil se lève plein ouest ; c'est donc le meilleur moment pour se souvenir de ses défunts ancêtres. Petit à petit

Otsukimi

Otsukimi est à la lune ce que Hanami est aux cerisiers en fleurs. Il s'agit de contempler la pleine lune de septembre. Autrefois, à l'époque du calendrier lunaire, l'automne se situait dans la période du septième au neuvième mois. Le huitième mois, qui tombait en plein milieu était appelé chūjū (mi-automne). La pleine lune du soir du 15 du huitième mois était donc appelée chūjū-no-meigetsu (pleine lune de la mi-automne). Une fête était préparée pour les récoltes et il était de coutume d'admirer la lune. Cette pratique a été importée de Chine à l'époque Heian et s'est rapidement propagée. Se superposant au début des récoltes d'automne, Otsukimi a pris le sens de fête des récoltes. De nos jours, elle se situe dans la deuxième quinzaine de septembre. Depuis longtemps au Japon, le soir du 13 du neuvième mois du calendrier lunaire, se tenait une fête en remerciement des récoltes, pendant laquelle les gens avaient l'habitude d'admirer la lune. Le soir d

Tanuki

🎵 Tanuki, tanuki, veux-tu jouer avec moi ? Pas maintenant, je suis en train de manger... Mais que manges-tu ainsi? Quelques prunes et des radis... 🎵 Comme dans Pompoko, des studio Ghibli, beaucoup de contes font référence au tanuki , voleur ou transformiste. Le tanuki est un Mammifère Canidé présent au Japon mais aussi en Asie de l'Est. Il mesure 50 à 68 cm de long. Son corps est trapu, ses pattes courtes, sa queue épaisse, ses oreilles petites et rondes. Son pelage est dense, long et rugueux. Le sous-poil est dru et très chaud. Il fait son nid dans les cavernes, entre les racines des arbres ou dans les terriers abandonnés des blaireaux. Le tanuki est un animal nocturne et omnivore. Quand il est surpris, il fait le mort. Sa viande était consommée et son pelage utilisé pour fabriquer des pinceaux et des vêtements. Le Tanuki-jiru est une soupe miso avec des légumes et de la viande de tanuki . Cet animal est un porte-bonheur au Japon. Le mot tanuki  peut être séparé en ta ,

Kitsune

Dans la religion shintō , le renard ( kitsune ), est le messager du dieu des céréales, des bonnes récoltes et du commerce, mais également le gardien des domaines. Il porte le nom de Inari, littéralement, "chargé du riz". Les sanctuaires portant le nom de Inari lui sont dédiés. Ces sanctuaires protègent les habitants et sont gardés par des statues de renard portant dans la gueule un rouleau, un épi de riz ou une clé. Fushimi Inari Taisha, à Kyōto, est particulièrement célèbre pour son allée de torī rouges. Kitsune udon / soba : plat à base d'émincé de tōfu frit ( abura-age ). Inari-zushi : riz vinaigré enfermé dans une poche d'émincé de tōfu frit ( abura-age ). " Kitsune " s'utilise pour désigner une personne perfide, sournoise et fourbe. Les renards apparaissent parfois dans les contes  japonais anciens  sous l'apparence de femmes qui trompent les hommes.  Ils font alors partie des yōkai , littéralement des êtres "étranges et inquiétants&quo

Choyo-no-sekku

Le 9 septembre du calendrier lunaire, soit à la mi-octobre du calendrier actuel, les  chrysanthèmes   sont en pleine floraison. Depuis longtemps, les   chrysanthèmes   sont considérés comme des fleurs nobles et vénérés. A l'époque Kamakura, il devient même l'emblême de la   famille impériale . Le 9 septembre est un jour impair (autrefois appelé jour positif) avec le même chiffre pour le jour et le mois : 9, d'où son surnom chōyō , littéralement "positivité superposée". En Chine, ce jour là, les gens investissaient des lieux surélevés et buvaient du sake de fleurs de  chrysanthèmes  ( kikuzake ) pour vivre longtemps, pensaient-ils. En effet, les gens de l'époque pensaient que les  chrysanthèmes  pouvaient conférer l'immortalité. Cette coutume a été introduite au  Japon  à l'époque Heian. A la cour, les gens organisaient un banquet, tout en admirant les  chrysanthèmes  en fleurs ( Kangiku no en ). Par la suite, cet évènement fut appelé Chōyō-setsu , c&

Les cérémonies de l'enfance

Depuis la naissance, jusqu'à la majorité (20 ans au Japon puis 18 ans à partir de 2022), différentes cérémonies rythment la vie des enfants.   Oshichiya Littéralement, les sept nuits. De la naissance à 7 jours, fête pour souhaiter que l'enfant se développe en bonne santé, et cérémonie pour trouver son nom. Une feuille calligraphiée indiquant le nom et la date de naissance est affichée au dessus du lit du nouveau-né. Hatsunomiya mairi Première présentation au sanctuaire. De la naissance à 30 jours, première présentation au sanctuaire shintō proche du lieu de domicile pour annoncer au dieu la naissance de l'enfant et lui montrer ce nouveau membre de la famille. Okuizome Littéralement, commencer à manger. Cérémonie qui a le plus souvent lieu entre la naissance et le 100ème jour. Elle permet de souhaiter que le nouveau-né n'ait pas de problème avec la nourriture (notamment allergies) au cours de sa vie. Il s'agit d'un plateau avec une soupe et trois accompagnements

Shimane

La préfecture de Shimane rassemble les deux anciennes provinces de Izumo et Iwami. Elle se situe à l'ouest de Honshū, sur la mer du Japon. Vous pourrez y voir entre autre le grand sanctuaire Izumo-taisha, le musée d’art Adachi, le château de Matsue, de sublimes couchers de soleil sur le lac Shinji, l’ancienne mine d’argent Iwami Ginzan, la petite Kyōto du San’in (Tsuwano) et les îles Oki, aux paysages grandioses. Dans la ville de Yasugi Musée d’art Adachi Ce musée , présentant des peintures et céramique japonaises, fut créé en 1970 par un homme d’affaires local, Adachi Zenko. Les œuvres exposées changent à chaque saison. Le musée est entouré d'un jardin, conçu comme une œuvre d'art. Dans la ville de Matsue Château Matsue-jō Ce château fait partie des 5 châteaux japonais classés Trésor national parmi les 12 ayant conservé leur structure d’origine. Il fut édifié en 1611 par le seigneur de Matsue, Horio Yoshiharu, pour remplacer le château Toda-jō, reçu du shōgun en récompense