Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mai, 2022

Opinion: Can individual privacy be protected in the modern world?

Technological advancements have undoubtedly brought convenience to our lives. However, overwhelming digitization of society, scarcity of users' morals and intrusive governance on personal data have eroded our ability to protect individual privacy in the modern world. Nowadays, everyone owns a smartphone and benefits from being connected to the Internet anywhere. Yet, society becomes so digitized that individuals are being compelled to have an IT device at least and disclose more personal data. Without registering private information on governmental sites, for example, citizens in this time cannot afford to public services such as healthcare. Once registered, however, it may not be possible for them to control how their data is used and know who is looking at it, thereby making the safeguarding of their personal details unfeasible. Indeed, the Internet has paved the way for new forms of communication. Unfortunately, some users lack morals and cannot help uploading their privacy onli

Aoi matsuri (Kyoto)

C'est l'une des trois grands fêtes de Kyōto, avec Gion matsuri et Jidai matsuri. Elle a lieu le 15 mai. Le défilé de plus de 500 personnes en costumes traditionnels se déroule du Palais impérial au sanctuaire Kamigamo-jinja, en passant par le sanctuaire Shimogamo-jinja. Les costumes des aristocrates de l'ancienne capitale sont merveilleux. En parallèle, se déroulent la fête de Kanko-sai, au sanctuaire Matsuo-taisha, au sud d’Arashiyama, et le rite de Mifune, à Arashiyama, à partir de 14h. La fête d'Aoi est précédée d'autres festivités les 3, 4, 5 et 12 mai, dont des courses de chevaux Kurabeuma-Shinji (photo ci-dessous), au sanctuaire Kamigamo. 

Pachinko

Le  Pachinko   est un  flipper  vertical avec plusieurs petites billes en métal. Le but consiste à projeter les billes le long du panneau vertical garni de clous et à les faire pénétrer dans des trous pour gagner de nouvelles billes. L'origine de ce jeu japonais remonte aux années 1920. Alors qu'il était illégal pendant la Seconde Guerre mondiale, il est maintenant l'un des plus grands  divertissements  populaires. Les  jeux d'argent  sont théoriquement interdits au  Japon  et les joueurs ne peuvent pas directement gagner de monnaie. Donc, ils échangent d'abord les billes gagnées contre des cadeaux, des paquets de tabac ou des gâteaux. Ils vont ensuite au guichet, qui se trouve toujours à côté de l'entrée, pour les échanger contre des espèces. Pour les joueurs qui veulent gagner de l'argent, les cadeaux ne sont que des jetons d'échange.

Tomioka et autres sites (Gunma)

  La préfecture de Gunma se trouve à une centaine de kilomètres au nord de  Tōkyō . Les deux tiers du territoire sont occupés par des montagnes s'ouvrant sur une large plaine au sud-est. En plus de la ville de Takasaki, voici d'autres sites à voir à Gunma. Dans la ville de Tomioka Moulin à soie Tomioka Seishijō Véritable symbole de l'industrie séricicole de Gunma, cette usine-modèle , la toute première du Japon, fut construite sous le gouvernement Meiji, en 1872, pour moderniser la production de soie brute. Ce bâtiment assez unique, présente des piliers en bois et des murs en briques et plâtre. Ce bâtiment a été classé au patrimoine mondial en juin 2014, avec d'autres bâtiments de sériciculture. Dans la ville de Fujioka Ecole de sériciculture Takayama-sha L' école de sériciculture Takayama-sha initia la technique d'élevage Seion-iku , qui fut ensuite perfectionnée par Takayama Chogoro. Cette technique moderne de sériciculture combine les techniques Ondan-iku (

Tango-no-sekku

Tango-no-sekku , aussi appelé Kodomo-no-Hi , est une cérémonie visant à prier pour le bonheur et la bonne croissance des garçons, le 5 mai. Elle fait partie des 5 fêtes traditionnelles ( sekku ) que sont : Nouvel-an, Hinamatsuri , Kodomo-no-hi , Tanabata et Chōyō-no-sekku . Dans le ciel sont déployés des cerfs-volants représentant des carpes (une grande, noire, en haut ; une moyenne, rouge, au milieu ; une petite, bleue, en bas), appelées koinobori (littéralement "bannière carpe"), tandis que les maisons sont décorées d'une armure de samurai , auxquelles des offrandes de chimaki , kashiwa mochi et sake sont faites. En 1948, cette fête des garçons ( Tango-no-sekku ) est devenue la fête des enfants ( Kodomo-no-Hi ) et un jour férié national pour souhaiter le bonheur des enfants. Dans l'ancien calendrier, " tango " était le premier jour du cheval (7ème des 12 signes du zodiac chinois) du mois du cheval (mai), avant de devenir le 5ème jour du 5ème mois (5 mai).

Takasaki (Gunma)

La préfecture de Gunma se trouve à une centaine de kilomètres au nord de Tōkyō. Les deux tiers du territoire sont occupés par des montagnes s'ouvrant sur une large plaine au sud-est. Takasaki se trouve au sud de Maebashi, la principale ville de Gunma. Groupe de tumulus Hotoda-kofun-gun et musée Kamitsuke-no-sato Le groupe de tumulus Hotoda-kofun-gun , classé site historique du Japon, comprend 3 tumulus en forme de trou de serrure d'une centaine de mètres de long chacun : Hachimanzuka, Futagoyama et Yakushizuka. Dans ces tombes d'environ 1 500 ans sont inhumés des membres de clans puissants ( gōzoku ). Une grande quantité de haniwa (statuettes funéraires en terre cuite) étaient alignées dans les immenses doubles fossés entourant les tertres. Les tumulus Hachimanzuka et Futagoyama ont été restaurés et vous pourrez vous y promener. Au musée archéologique Kamitsuke-no-sato, tout proche, vous pourrez voir des haniwa humains et animaux de la deuxième moitié du 5ème siècle (pério