Accéder au contenu principal

Uji (Kyoto)


À 10 km au sud-est de la ville, se trouve un site pittoresque qui fascine les visiteurs depuis le moyen âge : Uji. Sa rivière qui prend sa source au lac Biwa, le plus grand lac du Japon, donne un panorama magnifique sur les montagnes brumeuses. Vous ne devez pas manquer le sanctuaire Ujigami, la plus ancienne construction shintoïste datant des années 1060 ainsi que le temple Byōdō-in, un pavillon considéré comme une représentation du paradis, figurant sur une des faces de la pièce de 10 yens. Ce dernier a fini sa rénovation au printemps 2014. De plus, le thé de la ville d'Uji est le plus renommé du Japon car les shōgun d'autrefois buvaient son thé en poudre, macha (prononcé matcha). Le site a également donné naissance au procédé de fabrication du thé sencha, consommé quotidiennement.


Byōdō-in


Situé à côté de la rivière, le temple Byōdō-in fut construit en 1052 (période Heian) par Fujiwara-no-Yorimichi. Cette époque fut marquée par l'ascension du clan Fujiwara, une famille aristocratique, qui maintenait son pouvoir en mariant systématiquement ses filles aux jeunes fils de la famille impériale. Grâce à ses relations avec l'Empereur, le clan Fujiwara a connu la prospérité malgré les épidémies, les famines, les séismes et les conflits au cours de l'histoire. Le XIème siècle était considéré comme une période sombre appelée "Mappō". En effet, cette période correspond au 2 000ème anniversaire de la mort de Shakyamuni, le grand Bouddha ou Bouddha suprême Siddhārtha Gautama qui fonda le bouddhisme. Une prédiction disait que, tous les mille ans, le bouddhisme tomberait en désuétude et le pays s'effondrerait si rien n'était fait.

Le seul moyen pour relancer le pays et redonner confiance au peuple était de leur permettre d'accéder au paradis où habitait Amitābha (Amida), une sorte de Bouddha éternel.

Yorimichi fit donc construire le pavillon du Byōdō-in et fonder une grande statue d'Amida à l'intérieur. Il a investi beaucoup d'argent dans ce pavillon symétrique qui symbolise l'égalité, notion très importante dans le bouddhisme. Ce pavillon s'appelle aussi Hō-ō-dō, Pavillon du Phénix, parce qu'il représente un phénix se posant à terre. Le phénix est un oiseau mythologique qui peut renaître plusieurs fois de ses cendres. (Voir aussi Kinkakuji à Kyōto)

En regardant ce pavillon, vous pourrez imaginer le monde dont les gens d'autrefois rêvaient. Sa disposition est unique au Japon : le pavillon symétrique se place derrière un étang. Le point d'observation correspond à notre monde, le monde des vivants, alors que l'autre côté de l'étang, où se trouve le pavillon, représente l'autre monde, celui où on accède après la mort. Les gens recherchaient ici la tranquillité et venaient prier pour le repos de leur âme. C'est ainsi que ce temple est devenu célèbre au Japon et figure aujourd'hui sur les pièces de dix yens.

À l'intérieur du pavillon, la grande statue de Bouddha réalisée par le sculpteur Jōchō trône au centre de la pièce. Autour de lui, accrochées au mur, se trouvaient 52 statues de musiciens sur leur nuage. La moitié d'entre elles est maintenant exposée au musée Hoshokan, qui se trouve dans l'enceinte du temple, pour des raisons de conservation. L'ensemble représente le voyage après la mort. En effet, à sa mort, Bouddha et ses accompagnateurs, sous l'apparence de musiciens, viendront chercher l'âme du défunt. Selon que l'on ait commis des péchés ou non de son vivant, les formations de musiciens descendant sur terre se présentent de neuf façons différentes. Les tableaux peints sur les murs du pavillon représentent Kuhon-raigō-zu, littéralement "neuf scènes différentes de l'arrivée depuis le paradis". Les tableaux originaux de l'intérieur du pavillon sont presque effacés, mais vous pourrez voir des répliques dans le musée. Yorimichi mourut à l'âge de 83 ans, dans le pavillon, juste devant la grande statue de Bouddha.

Au printemps 2014, la rénovation du temple a été achevée. Il est maintenant paré de couleurs magnifiques.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

『Visitez le Japon au fil de son histoire』出版のおしらせ

  フランス語で初の拙著『Visitez le Japon au fil de son histoire』が発売されることになりました。 日本史全体(旧石器時代〜令和まで)と各時代に関係のある日本各地の観光スポット紹介がテーマです。 全カラー印刷356ページ、出版社はフランス「Omaké Books」社です。 フランス語の勉強や、通訳・ガイドを目指している方にぜひ読んで頂けたら嬉しいです。 日本からも下記の出版社サイトからお取り寄せできます。 本の内容もサイトから少しご覧頂けます。 Visitez le Japon au fil de son histoire (Omaké Books) 以下では、日本からお取り寄せ頂く方のために、サイト上での注文画面について簡単にご説明しています。 (英語が大丈夫な方へ) 英語が読める方は、サイト画面を下までスクロールして頂くと、左下に言語バーがあります。選べるのはフランス語と英語のみですが、ここで「English」にしていただければOKです。 (フランス語画面で進めたい方へ) まず最初に、右に出てくる「Ajouter Au Panier」(買い物かごに入れる)をクリックします。2冊以上お求めくださる方は「Quantité」をクリックして数字をお選びください。 上記のような画面が出ましたら、「Commander」(注文する)をクリックします。 上記のような画面になりましたら、ここでも「Commander」をクリックしてください。 最初に入力なさる時点では、 「Livraison」(送料)の欄にフランス国内の送料が表示されるかもしれませんが、あとで修正されるのでこのままお進みください。 「1Information Personnelles」という項目では、 Titreに性別(M: 男性、Mme: 女性) Prénom に名前 Nom に名字 E-mail にメールアドレス を入力してください。 チェックをするボックスが二つありますが、上のボックスは会員登録用なので、チェックなしで大丈夫です。 下のボックスにだけチェックを入れて、「Continuer」(続ける)をクリックしてください。 「2 Adresses」は住所入力です。 Prénom と Nom は「1」と同じで名前・名字です。 次の「Société」「Numéro de TV

Amabie

Les Amabie sont des yokai , mi-humains, mi-sirènes, qui vivent en mer, annoncent les bonnes récoltes et protègent les malades lors des épidémies. Il suffirait de montrer une image d'Amabie à un malade pour le guérir. En pleine pandémie de covid-19, cette légende a refait surface. A l'approche de la fête des enfants ( kodomo no hi ), ces images de Amabie se sont transformées en " koinobori " (cerf-volants, représentant des carpes, que l'on accroche devant les maisons, en souhaitant une bonne croissance des garçons). L'efficacité du traitement n'est pas scientifiquement prouvée, mais le coloriage pourra toujours vous occuper, pendant le confinement...

Visite virtuelle à Takashima (A.B.L.E. TAKASHIMA)

  La visite virtuelle de Takashima est maintenant disponible ! A.B.L.E. TAKASHIMA  est  un groupe de guides certifiés par la ville de Takashima, dans la préfecture de Shiga. Takashima étant une ville rurale du Japon, elle reste relativement peu connue des touristes francophones. Vous pourrez y découvrir des paysages authentiques et en dehors des sentiers battus. Regardez le site web A.B.L.E. TAKASHIMA et participez à l'excursion virtuelle pour découvrir une ville de campagne sur les bords du plus grand lac du Japon.